top of page
  • fautqucamarche

Bon vent à qui me salue : Une tradition

Dernière mise à jour : 20 juin




Larmor-Plage, joyau de la côte bretonne, ne se distingue pas seulement par ses plages pittoresques et ses paysages à couper le souffle. Sa devise, "Bon vent à qui me salue", est une invitation à découvrir une tradition maritime riche et émouvante, qui lie intimement les habitants à la mer et à leur histoire.


Une Tradition Séculaire


Depuis le XVIe siècle, un rituel bien particulier anime les départs et arrivées des navires de guerre dans le port de Lorient. Chaque navire, avant de quitter le port ou d'y entrer, tire trois coups de canon en direction de Notre-Dame de Larmor. Ce salut est une demande de protection pour les marins s'apprêtant à affronter les dangers de l'océan. En réponse, les cloches de l'église de Larmor-Plage sonnent et un pavillon est hissé sur le clocher, rendant hommage à ces hommes courageux.


Une Histoire Légendaire


Une des histoires les plus marquantes associées à cette tradition est celle de la frégate La Sémillante. En 1854, son capitaine, un huguenot, quitta le port de Lorient sans respecter la coutume du salut. Quelques mois plus tard, en février 1855, le navire fit naufrage dans les bouches de Bonifacio, entraînant la perte de 700 hommes. Cette tragédie a renforcé la croyance en la protection de Notre-Dame de Larmor et la nécessité de lui rendre hommage.


Foi et Protection


L'attachement des marins de Larmor-Plage à Notre-Dame de Larmor est illustré par de nombreuses anecdotes. Par exemple, en 1896, le navire Prosper-Corue fut attaqué par des pirates Maures. Un seul matelot, le jeune Le Mouël, survécut après avoir fait vœu de faire dire une messe en l'honneur de Notre-Dame de Larmor s'il échappait au danger. Ce vœu fut réalisé dès son retour, témoignant de la foi profonde des marins dans la protection divine.



Renaissance d'une Tradition


Abandonnée pendant un demi-siècle, la tradition du salut au canon a été rétablie vers 1850. Depuis, elle est scrupuleusement respectée par les navires quittant le port de Lorient. En 1972, les avisos-escorteurs Commandant Rivière et Victor Schœlcher ont tiré trois coups de canon en partant en campagne, illustrant la continuité de cette coutume.


Une Devise, Une Identité


La devise de Larmor-Plage, "Bon vent à qui me salue", trouve son origine dans cette pratique ancestrale. Elle exprime l'espoir et la bienveillance des habitants envers ceux qui prennent la mer, symbolisant le lien profond entre la ville, ses habitants et la mer. Cette devise est également immortalisée dans une chanson locale et une prière du XIXe siècle :



**Chanson :**


"Un vaisseau là, dans la brume

A tiré trois coups de canon.

A Larmor, c'est la coutume,

Le vieux clocher lui répond."


**Prière :**


"Notre-Dame de Larmor, Etoile de la mer, dans toutes les tempêtes de la vie, veillez sur vos enfants ; comme nos pères, nous avons confiance en vous, O mère bénie de Jésus, par votre puissant secours, conduisez heureusement notre barque au port de la bienheureuse éternité. Ainsi soit-il. Je vous salue, Marie, etc."



Venez Découvrir Larmor-Plage


Pour les visiteurs de Larmor-Plage, comprendre et vivre cette tradition est une expérience unique. Elle offre un aperçu authentique de la vie maritime et des croyances locales. Alors, lors de votre prochaine visite, écoutez les cloches, admirez les pavillons hissés, et laissez-vous emporter par l'histoire et la culture de cette charmante ville côtière. "Bon vent à qui me salue" n'est pas qu'une devise, c'est une véritable invitation à partager un héritage vivant et chaleureux.


Venez à Larmor-Plage, et ressentez l'esprit de la mer et de ses gardiens à chaque coin de rue. Bon vent à vous !

81 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page